Rechercher dans le site :

Le Théâtre !

L'histoire du théâtre !
" Filiation marionnettistique "
Denis Fauconnier (moi)
Nos activités.
- La création de personnages.
- La création des décors et accessoires.
- La restauration des anciennes marionnettes.
- Les spectacles.
- La formation.


L'histoire du théâtre !

Roulement de tambour, Tchantchès administre de solides coups de tête aux Sarrasins, diables, monstres, ministres et autres personnages malfaisants. Dans la salle, les enfants et les adultes scandent le nom de leur héros !
Derrière le castelet, voici déjà plusieurs années que mes aides et moi nous nous dépensons sans compter pour donner vie aux spectacles. En effet, même si nous avions déjà donné quelques représentations en 1994, en remplacement d'amis marionnettistes ; le Théâtre à Denis donna sa première représentation officielle le premier avril 1995 au cours du premier festival de " La marionnette en fête " à Montegnée.
Pourtant, l'histoire ne commence pas là, mais bien avant…


Gaston Engels au piston, sa femme
Maria à la grosse caisse et son fils
Guy au tambour
José Maquet et Christian Deville
Deux des élèves de Gaston qui ont
été mes professeurs.

" Filiation marionnettistique "

C'est vers 1890 que Guillaume Engels et son père décidèrent de créer un théâtre de marionnettes au lieu dit : " la Troque " à Tilleur (faubourg de Liège). En fait Guillaume était potier de son métier et il arrondissait ses fins de mois grâce à son théâtre de marionnettes, aidé de son père et de son frère.
En 1905 Guillaume eut un fils : Gaston. A 4 ans déjà il jouait du tambour dans le théâtre de son père… A 9 ans il sculptait ses premières marionnettes s'inspirant de la collection de son père. A 14 ans, il dut remplacer son père qui souffrant d'une extinction de voix, ne pouvait assurer une représentation sur le boulevard de la Sauvenière devant le journal " la Meuse " . A cette époque le théâtre s'était agrandi d'un castelet mobile, car après la guerre 14-18, la salle fixe ne fonctionnait plus très bien (comme la plupart des autres théâtres de marionnettes à Liège). Elle devra fermer ses portes quelques années plus tard d'ailleurs… En 1927, sous les conseils de son beau-père,
Gaston créa sa propre troupe uniquement itinérante afin de parcourir la Wallonie et de participer aux fêtes foraines et festivals. Il reconstruisit un nouveau castelet et reprit cent cinquante marionnettes de la collection de son père (qui en possédait plus de 600) et avec l'aide de son épouse Maria, il mit son projet à exécution. Les spectacles que Gaston donnaient étaient sensiblement différents de ceux des autres théâtres de son époque ! En effet Il mit Tchantchès au premier rang et le fit intervenir en tant que personnage principal dans tous ses spectacles,
Il sortit du répertoire traditionnel (Histoire de France et de Liège) pour reprendre les contes et légendes comme Aladin, la Belle et la Bête, Ali Baba, Blanche Neige, la Belle aux bois dormant… Ces représentations ne duraient guère plus de 20 minutes. Il a ainsi éambulé avec son théâtre durant 43 années, pour cesser ses activités en 1970. Aujourd'hui encore il reste dans le métier l'un des plus grands marionnettistes liégeois, le maître qui a transmis le virus à tant de marionnettistes actuels…José Maquet (les petits bon-hommes),
Chritian Deville (as deux Tchantchès), Jaques Ancion (Al Botroule), pour les principaux… Le malheur de Gaston fut que son fils Guy ne voulut pas reprendre le métier. Gaston vendit alors ses marionnettes (Il en possédait près de 800) à des antiquaires et a ses trois " élèves" précités. Ceux-ci continuent encore de nos jours à faire vivre ces petits acteurs au cœur de bois.

Denis Fauconnier (moi)


Je suis en compagnie du
géant Matroco qui mesure près
d'un mètre 50 et pèse 35kg.
Le castelet de Gaston Engels et la
décoration en style forain rappelant
la baraque de foire

A l'âge de six ans, je créais déjà mes premières marionnettes et jouais mes premiers spectacles pour quelques copains d'école. Après avoir appris la manipulation des marionnettes sur le tas, auprès de Christian Deville et la sculpture des personnages avec José Maquet, (deux des successeurs de Gaston Engels), je décidais finalement de tenter ma chance en créant un petit théâtre en 1994. Ce théâtre n'avait pas de nom et je jouais des marionnettes pour remplacer José Maquet ou Christian Deville. En 1995 Mr Maquet créa un festival de marionnettes auquel je fut invité… Cependant mon petit théâtre n'avait toujours pas de nom ! Cela posait un problème pour me présenter dans le programme et sur les affiches. Mr Maquet, prit un peu de court, y mit : " le théâtre à Denis ". il faut dire que l'on connaissait déjà bien mon prénom dans le monde de la marionnette liégeoise, vu ma passion déclarées depuis ma plus tendre enfance pour ces acteurs au cœur de bois. C'est ainsi que naquit le " Théâtre à Denis " et que je donnai ma première représentation officielle sous ce nom le 1er avril 1995. Petit à petit, " le Théâtre à Denis " devint membre de l'UNIMA (union internationale de la marionnette), du centre de la marionnette de St Nicolas et de la République libre d'Outre- Meuse. Fin 1998, Monsieur Deville me demanda de prendre la présidence de son Théâtre : " As deus Tchantchès. " théâtre ô combien prestigieux, (il s'agit de l'ancien théâtre forain de Gaston Engels bien connu des Liégeois), possédant les deux castelets de Gaston et plus de trois cents marionnettes de sa joue!

Cependant, comme tout marionnettiste, mon rêve était d'avoir ma propre salle fixe. Aujourd'hui ce rêve est devenu réalité… En effet j'ai eu la chance de pouvoir acquérir l'immeuble situé au 302 de la Rue Ste Marguerite à Liège, dans lequel j'ai installé une salle de marionnettes qui a ouvert ses portes au public le 9 décembre 2001. Pour cette occasion M. Deville me céda un des deux castelet de Gaston et une petite partie du matériel du théâtre forain. Le castelet que nous possédons est donc très ancien et fut fabriqué par Gaston Engels lui-même. Il est conservé dans un état d'origine plus que remarquable et la décoration intérieure de la salle à été recréée dans le style forain de son ancienne baraque de foire aujourd'hui malheureusement disparue. De plus, notre association avec le théâtre " as deus Tchantchès " de Seraing me permet de disposer de plus de 800 personnages pour les spectacles, dont plus de 400 en fond propre! Et ceci sans compter que Mr Maquet me prête également de temps en temps quelques marionnettes...


Je m'occupe également de la Cafette...!

Nos activités

La marionnette de tradition liégeoise est un art difficile car il est en réalité la combinaison de nombreux arts. Au Théâtre à Denis nous avons plusieurs activités afin de pouvoir concevoir nos spectacles de A à Z

La création de personnages

La création d'un personnage commence souvent par un dessin aux dimensions réelle. Celui-ci est ensuite reporté sur le bois… Cependant, on ne peut pas utiliser n'importe quel bois, car pour faire une marionnette, le bois doit posséder certaines qualités. Tout d'abord ce bois doit pouvoir se sculpter ce qui élimine les conifères et les résineux comme le sapin. Ensuite il doit être assez léger. Il ne faut pas oublier que nous devons porter ces marionnettes à bout de bras durant tout un spectacle qui dure environ 1h et qu'un " Charlemagne ", mesure 1m et pèse 14kg… Ceci élimine la plupart des bois nobles comme le chêne et le hêtre…Il doit aussi être suffisamment résistant le Balsa (un bois très léger qui se sculpte très bien et qu'utilisent les maquettistes) ne convient pas, il casserait au moindre choc. Les bois d'arbres fruitiers pourraient convenir, mais ilzs présentent un inconvénient tout comme l'aulne et les bois qui poussent au bord de l'eau, c'est qu'ils sont souvent infestés d'insectes et de vers… Les traitements chimiques existent mais cela coûte très cher… C'est pour cette raison que l'on utilise presque exclusivement du Tilleul car il regroupe toutes les qualités requises : facile à sculpter, léger, résistant et moins vite attaqué par la vermine. ! Vient ensuite l'assemblage. Une marionnette est composée de 8 à 10 pièces. Puis vient la peinture. La finition est prise en charge par maman qui confectionne les costumes. Pour faire une marionnette simple comme un Tchantchès, près de 30h sont nécessaires et quand il s'agit d'un Charlemagne entièrement ciselé de la couronne à la pointe des pieds, il faut près de 300h.

Nos activités (suite)

La création des décors et accessoires


L'atelier de fabrication.

Pour les spectacles il nous faut être un peu bricoleur, car nous avons parfois besoin d'accessoires, comme un fauteuil, une table, un lit… Cependant vu la taille de nos marionnettes qui font entre 80cm et 1m les accessoires ne se trouvent pas dans le commerce et nous devons donc les confectionner nous-même. Pour les décors il s'agit de toiles peintes… Bien que nous en fabriquions de temps en temps, la plupart de ceux-ci sont peints par mon ami Christian Deville… Il s'agit là d'un échange de bons procédés: lui est plus rapide à la peinture des décors et moi à la fabrication des marionnettes. Cela permet de gagner un peu de temps et de pouvoir créer d'avantages de nouveaux spectacles, c'est donc moi qui lui fabrique ses nouvelles marionnettes et lui qui en échange peint nos décors !


La restauration des anciennes marionnettes


Un Chevalier restauré
de main de maître.

Au Théâtre à Denis nous essayons aussi dans la mesure du possible de sauvegarder notre patrimoine ! Quand le budget nous le permet nous achetons d'anciennes marionnettes… Cependant celles-ci sont souvent dans un état pitoyable et si nous voulons les conserver, nous devons les restaurer. La restauration est souvent une rénovation complète vu l'état dans lesquel on les retrouve. Pour commencer, elles sont déshabillées puis décapées. Les anciens montreurs les repeignaient souvent. Il n'est pas rare que certaines aient 10 à 12 couches de peinture ! Il faut donc les décaper pour faire ressortir les sculptures. Ensuite elles sont traitées contre les vers et la pourriture. Les trous de vers sont rebouchés et les parties cassées sont réparées à l'aide d'enduits. La marionnette est alors repeinte dans les couleurs d'origine que l'on a pris soin de noter au décapage. Elles sont ensuite habillées d'un nouveau costume réplique exacte de l'ancien… Cette opération nous permet de sauver d'anciennes marionnettes et de leur rendre leur lustre d'antan.


Les spectacles


Denis en représentation

Nous créons aussi nos propres spectacles, ce sont des adaptations de romans, de contes, de légendes ou autres… mais aussi des histoires inventées de toutes pièces. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il y a peu de textes entièrement écrits, sauf pour les pièces du répertoire ancien tel la Mort de Roland où Ogier le Danois… En fait, pour ces spectacles, la tradition veut que l'on lise le roman à la virgule près. Pour le reste qui constitue 85% du répertoire, seul un canevas existe, le texte est improvisé selon les réactions du public. Il n'y a qu'une seule personne qui fait la voix de tous les personnages, c'est le " maître de joue " les autres " plankets " ne s'occupent que du maniement des personnages et de la technique (lumières, bruitage, tambour, musique).


La formation

Au Théâtre à Denis nous voulons non seulement faire connaître notre tradition de marionnettes, mais aussi la faire vivre dans le futur ! C'est pourquoi nous formons des gens qui veulent apprendre à manipuler nos belles marionnettes, de plus grâce à la collaboration avec le centre européen de la marionnette de St Nicolas (Liège), nous pouvons aussi leur apprendre la fabrication des personnages et organiser des stages pour les enfants afin de les initier à l'art de la marionnette.


Le Castelet

"Les News"

1/1/2005
ouverture du site.



N’oubliez pas non plus:

Programme 2017-2018


La veillée des conte proposée par la " maison du conte de Liège-Vervier " tous les 7 de chaque mois à 20h

Nouveau stage à thème pour les vacances de toussaints du 30 octobre au 3 novembre ( al vîle rouwale)

Nouveau stage à thème pour les vacances de Carnaval du 12 au 16 février ( al vîle rouwale)

Le stage de Pâques pour les enfants du 9 au 14 avril

Les stages pour les enfants durant les grandes vacances du 2 au 7 juillet et du 6 au 11août

réservation au 04 235 94 95 ou 0475 70 10 04

• Notre théâtre sera ouvert aussi tous les mercredis de juillet et août à 15h pourde nouvelles aventures de Tchantchès !


Musée de la marionnette

Le musée a trouvé refuge à côté du théâtre, dansl’ancienne demeure du fontainier de la société desFontaines Roland. Petit musée par la taille, mais granddans nos coeurs, Il est accessible tous les lundi mardijeudi et vendredi de 14h à 17h, mais également surdemande après les spectacles. Prix 1 euro (il estcependant plus prudent de téléphoner avant de seprésenter)

Pour les groupes, des visites guidées avec un petitlever de rideaux sont également possible tous les joursà toutes heures sur réservation. Prix 85 € pour le groupe(maximum 40 personnes)


copyright Théâtre à Denis - © 2005 Fauconnier - All rights reserved.